Le Wing Chun

Les Principes du style

Plie, tu resteras entier. Reste entier tout viendra à toi .  Lao Tseu

  1. ne jamais lutter force contre force
  2. garder son centre aussi bien dans l’attaque que dans la défense tout en prenant possession de celui de l’adversaire.
  3. utiliser la ligne d’attaque la plus courte à savoir la ligne droite d’un point A à un point B.
  4. la défense et l’attaque doivent être simultanées.
  5. exercer une poussée constante vers le centre en attaque ou en défense.
  6. créer un relâchement total dans l’exécution de chaque technique.

stephane serror

Le compromis entre le doux et le dur est à la base de beaucoup de styles interne-externe en Chine.

Lors d’une technique donnée, nous obtenons une certaine efficacité. En réussissant à diminuer les tensions par un relâchement musculaire, nous augmentons notre efficacité initiale par l’amélioration de notre précision, de notre rapidité d’action et de réaction. C’est ce que les chinois entendent par le proverbe taoïste« diminuer pour augmenter ». Il s’agit de diminuer la force pour augmenter la vitesse, diminuer la force pour augmenter la précision. Il faut parvenir à combiner tous les éléments qui crée la puissance de l’impact et l’explosivité du mouvement. La formule scientifique de la puissance est égale à la vitesse multiplier par la masse. A cela il faut ajouter la précision de la trajectoire. Lors du relâchement musculaire, le corps est plus libre de ses mouvements permettant ainsi à l’énergie de circuler plus facilement.

Le pratiquant de Wing Chun évitera toute situation l’amenant à combattre force contre force. Abandonnant la dureté pour la fluidité, il utilisera donc de préférence des techniques lui permettant de dévier les attaques de son adversaire plutôt que de les bloquer, s’infiltrant dans le système défensif de son adversaire tout comme le courant d’eau d’un fleuve le ferait entre les rochers.