Les formes (taos)

Académie de Kung Fu Wing Chun Traditionel

Les formes (taos)

Le style Wing Chun est un art très structuré. Il est composé de :

Le Wing Chun est une école très méthodique. Toutes les techniques utilisées en combat découlent directement des formes. Considéré en Chine comme « la science des poings », le Wing Chun s’appuie sur les principes géométrique de la prise du centre identiques à ceux étudiés dans l’art de l’escrime française. Il n’y à aucune place dans ce style pour les choses abstraites.

Il existe dans ce style 3 formes principale à mains nues (tao) :

  1. Shil Lim Tao  ou Siu nim tao (小念頭, xiǎoniàntóu, « petite idée ») ou siu lim tao (小練頭, xiǎoliàntóu, « petite pratique »).
  2. Chum Kil ou Chum Kiu (寻 桥, cham kiu) en caractère simplifié ou (尋橋, xún qiáo) en caractère traditionnel, signifie « faire le pont ».
  3. Bil Jee ou Biu Jee (镖指, Biu Ji) simplifié ou ( 鏢指, biāo zhǐ) qui signifie « doigts transperçant ».

 

 

1. Shil Lim Tao  ou Siu nim tao (小念頭, xiǎoniàntóu, « petite idée ») ou siu lim tao (小練頭, xiǎoliàntóu, « petite pratique »). Nous enseigne la théorie du centre, le positionnement des jambes et la poussée constante. On peut la traduire littéralement par donner au débutant une idée des techniques et des principes du Wing Chun. « Siu » se réfère à petit, efficace, ou compacte et économique. « nim » signifie « s’immerger dans l’étude d’un sujet ». « tao » fait référence à la tête. L’ensemble pourrait donc signifier :

 … le mettre dans votre tête pour étudier les principes techniques d’un mouvement petit, compact, efficace et économique.

Shil lim tao est une forme d’apprentissage plutôt qu’une forme de combat, mettant l’accent sur la conscience de la ligne médiane (ligne centrale, axe vertical du corps) et du développement de la position des jambes, de la structure du corps et de la structure de la main. L’ économie de mouvement est souligné, il n’y a pas de mouvements excessifs qui soient nécessaires pour fournir la puissance lors des frappes. Cette forme développe la base de tous les mouvements offensifs ou défensifs. Elle enseigne au pratiquant le bon positionnement du coude par rapport à la ligne centrale, la coordination indépendantes des mains, le développement de l’intention de l’esprit,  et la canalisation de l’énergie à l’intérieur du corps. Durant la réalisation de la forme, la respiration fluctue normalement, inspiration expiration par le nez, la bouche reste fermée, la langue collée sur le palais derrière les incisives du haut, afin de faire la connexion entre les canal gouverneur et le canal de fonction (méridiens). Les yeux suivent les mains pendant que la vision périphérique est utilisée pour regarder dans toutes les directions. L’esprit est calme et à l’image du nom de la forme il faut essayer de :  » … ne pas avoir de grandes idées, juste maintenir une petite idée ».

Shil lim tao à différents niveaux de compréhension et cherche à inculquer aux pratiquants les mouvements importants qui sont essentiels à la maîtrise de l’art. C’est la raison pour laquelle cette forme est à la fois considérée comme la forme la plus simple mais aussi la plus avancée dans le système Wing Chun.

2. Shil Lim Tao avançée. Est une variante de la première forme. La première et la seconde partie sont similaires dans leur structure. Pourtant dans la première partie , une plus grande place est donnée aux expulsions externes et aux changements de rythme. Cette forme met l’accent sur la différence de sensation entre le doux et le dur, la lenteur et la vitesse. Les déplacements vers l’arrière et vers l’avant sont intégrés lors de la deuxième partie de la forme. La troisième partie comprends quelques variantes techniques mais la structure fondamentale de Shil lim Tao reste inchangée.

3. Chum Kil ou Chum Kiu (寻 桥, cham kiu) en caractère simplifié ou (尋橋, xún qiáo) en caractère traditionnel, signifie « faire le pont ». Cette forme nous enseigne comment passer d’une étape à l’autre lors du combat. Elle fait référence au timing approprié au moment d’attaquer un adversaire. Cette forme met l’accent sur le travail des déplacements, les angles d’attaque et de défense, la géométrie au sol est très précise. Les pratiquants apprennent à chercher quant il est opportun de « passer le pont » vers leur adversaire. Cette forme requiert un travail des déplacements dans toutes les directions mais avec le corps orienté de manière correct par rapport à la ligne centrale. L’idée importante cachée dans Chum Kil est de « casser » la structure défensive de l’adversaire. Chum kil montre l’importance de maintenir le déplacement et la rotation de la position ainsi que l’enracinement dans le sol. Elle permet de développer de bonnes bases en matière de déplacements et enseigne comment couper les mouvements circulaire de l’adversaire. Grâce à cette forme les pratiquants apprennent à développer des coups de pied au niveau moyen et bas, que ce soit dans les phases de contre ou de poursuite. Ainsi qu’à utiliser la ligne centrale pendant les phases de déplacements; ou comment expulser l’énergie en coordonnant le torse, les hanches et la position; la façon de passer d’une étape à une autre en attaquant l’adversaire, et comment entrer dans la bonne distance pour l’échange.

4. Bil Jee ou Biu Jee (镖指, Biu Ji) simplifié ou ( 鏢指, biāo zhǐ) qui signifie « doigts transperçant ».  Littéralement on pourrait le comprendre par « Biu » qui signifie dard (dans le sens de « lancer vivement »)  et « Jee » qui signifie « pointer » (avec un doigt ou l’aiguille d’un compas). Dans le sens de Bil Jee cela pourrait vouloir dire « pointer immédiatement ce qui vous fait face ». Bil Jee entraîne le pratiquant à ajuster ses positions jusqu’au bout des doigts. Bil Jee offre des moyens technique pour traverser la ligne centrale de l’adversaire, ou se sortir d’urgence d’une situation lorsque l’on se sent pris au piège. Bil Jee enseigne aussi l’art des frappes sur les zones sensibles du corps (centres nerveux, points vitaux, disjonction des muscles et des tendons). Cette forme comprend notamment en système de déplacements et de coups de pieds combinés dans les phases de retraite et de poursuite.